Les travaux d’isolation sont utiles pour nous mettre en confort à la maison. Nous avons plusieurs parties qui méritent d’être isolé. Tout dépend de la surface du comble, mais on a plusieurs moyens de l’isoler.

Réussir le travail d’isolation des combles

Isoler les combles signifie boucher les entrées de l’air du côté du plafond. Cette petite différence entre la toiture et le plafond fait entrer de l’air dans la maison, et au temps d’hiver, cette maison sera invivable. Vous avez plusieurs types d’isolant à votre choix pour réussir ce travail.

Le choix des isolants

Si les combles sont très spacieux, pourquoi ne pas en faire un grenier et y déposer des meubles inutilisables ou autres, mais dans ce cas, que le sous-plafond soit solide.

Pour un comble de quelques centimètres, nous avons les lièges bien sélectionnés, servant à garder la chaleur ou le froid pour l’équilibre de la température à l’intérieur de la maison.

Pour un comble plus épais, on adopte de la laine minérale, en roche ou en verre. Enfin, tout dépend de la capacité de résistance des occupants au niveau de conditionnement allergiques.

Le polyester est également une bonne matière d’isolant pour les combles. Il est facile à manipuler et nous offre une bonne aération à l’intérieur de la maison.

Pour des maisons qui sont implantées dans les régions plus ou moins froide, un isolant en panneaux de bois est le plus conseillé. Le travail de son installation risque d’être un peu compliqué, donc une collaboration avec un expert est sollicitée.

Les étapes des travaux

Choisissez un isolant qui correspond à l’état de vos combles, et il faut bien sélectionner les matières qui ne sont pas pourries. Relevez l’humidité de ce comble avec un appareil spécialisé en cette tâche, avant et après le travail. Si vous utilisez de la laine comme isolant, utilisez un souffleur pour bien éparpiller la matière et de bien la niveler.

Une fois que les isolants sont éparpillés, assurez la finition en vérifiant l’efficacité du résultat du travail.