Bien immobilier et classes energetiques : ce qu’il faut retenir !

Avant d’acquérir un logement ou de signer un contrat de location, il est maintenant incontournable d’en vérifier la classe énergétique indiquée sur le DPE. En effet, cet indicateur de performance permet d’estimer la consommation énergétique du logement et le montant de la facture. C’est dans cette optique que de nombreux propriétaires procèdent à la rénovation de leurs  biens immobiliers avant de mettre ces derniers en location ou de les vendre. En effet, les logements de classe A, B, C qui sont les plus performants promettent de bien meilleures plus-values lors de la mise en location et de la vente. Dans ce guide, découvrez les significations des 7 classes énergétiques, ainsi que les étapes de rénovation énergétique que vous devriez entreprendre.

Ce qu’indique la classe énergie d’un bien immobilier

Depuis 2007, avant de mettre en vente, de louer ou d’occuper un logement, il est obligatoire d’en identifier l’étiquette énergétique. Celle-ci doit être établie par un professionnel du diagnostic immobilier agréé par la COFRAC et mentionnée dans le document de Diagnostic Performance Immobilier ou DPE. Ce dernier doit obligatoirement être joint à l’acte de vente ou contrat de bail.

En fonction de l’évaluation, la classe énergie de la maison peut varier de A à G. Une classe maison notée A indique notamment que le logement bénéficie d’une excellente isolation, qu’elle limite au minimum les déperditions énergétiques et que son système de chauffage permet de faire de belles économies. En revanche, le chauffage d’un logement de classe G est certain de vous ruiner.

Cela signifie que les logements de bonne classe énergétique garantissent plus de confort, tout en économisant en énergie en toutes saisons. En effet, ils sont faciles à chauffer en hiver et restent fraîches en été. Ainsi, ce sont les logements de classe A, B et C qui sont actuellement les plus recherchés. D’ailleurs, si vous voulez investir dans l’achat-revente immobilier, ces étiquettes élevées permettent de réaliser jusqu’à 13% de plus-value. D’autre part, la location d’une maison économe en énergie promet également jusqu’à 19% de revenus immobiliers supplémentaires. En effet, pour deux appartements de même configuration, celui dont l’étiquette énergétique est plus élevée se vendra et se louera plus cher.

Les règlementations en matière de performance énergétique

Sachez qu’à partir de 2023, si votre logement a l’étiquette énergétique G, alors vous ne pourrez plus le mettre en location. Il sera ainsi inévitable de réaliser une rénovation énergétique de ces biens immobiliers. D’autre part, les propriétaires de biens immobiliers de classe énergie F auront aussi jusqu’au début de l’année 2028 pour en améliorer les performances énergétiques.

Si vous souhaitez réaliser la rénovation énergétique d’un logement, sachez qu’en dehors du chauffage, le diagnostic prend également en compte l’énergie nécessaire à la production d’eau chaude et à la climatisation. Cela signifie que le projet doit ainsi cibler l’amélioration de l’isolation pour réduire les pertes d’énergie maison, ainsi que le choix d’un système de chauffage et de production d’eau chaude à énergie renouvelable.

A titre d’information, une étiquette énergétique A indique que la consommation est inférieure à 50 kWh/m2/an. Cette classe énergie caractérise surtout les logements neufs conformes à règlementation thermique RT 2012, aux normes HTPE et au label BEPOS. Pour sa part, l’étiquette énergie B concerne les maisons de basse consommation, qui respectent les normes BBC et la règlementation thermique RT 2005, et dont la consommation énergétique est limitée à 90 kWh/m2/an. Et pour une classe énergie maison notée C, la consommation ne doit pas dépasser 150 kWH/m2/an. Toutefois, des aides peuvent être demandées au niveau de l’Anah et d’autres organismes pour financer votre projet de rénovation énergétique.

Zoom sur la prévention des risques professionnels dans le métier de plaquiste

plaquiste

Un plaquiste est généralement missionné pour effectuer des travaux d’aménagement, de finition intérieure ou d’isolation. Durant l’exercice de son métier, ce spécialiste est exposé à un certain nombre de risques. Ces derniers sont souvent à l’origine de graves accidents du travail ou maladies professionnelles. D’où l’importance de suivre quelques mesures de prévention.

Quels sont les principaux risques liés au métier de plaquiste ?

Alliant esthétique et technique, le métier d’un plaquiste séduit plus d’un. Effectivement, les bonnes raisons d’aimer cette profession ne manquent pas. Cependant, comme toutes les autres fonctions, celle-ci comporte différents risques. Par exemple, la pose des laines d’isolation ou des plaques de plâtre peut entraîner des chutes de hauteur. La manipulation de certains produits présente également quelques dangers, comme l’inhalation des composants, et éventuellement, des lésions oculaires. Il y a aussi l’exposition chimique aux produits de collage, de scellement et de jointement. De même, ce professionnel doit faire face au bruit lors du sciage des panneaux, de la fixation des ossatures métalliques ou du clouage.
Par ailleurs, parmi l’outillage du plaquiste, certains matériels peuvent causer des blessures. C’est, entre autres, le cas des outils de coupe ou de perforation. De plus, cet artisan s’expose aux vibrations lors du maniement des équipements vibrants. Ce qui risque de provoquer des atteintes pathologiques ostéoarticulaires. Ces dernières touchent, notamment, la colonne vertébrale et les membres supérieurs. Les dangers encourus sont donc gravissimes. En outre, les manutentions récurrentes des plaques lourdes peuvent occasionner des troubles musculo-squelettiques. Ce problème peut également survenir en cas de mauvaises postures au travail.

plaquiste

Quels sont les équipements de protection nécessaire pour un plaquiste ?

Toutes ces nuisances, liées au métier de plaquiste, ne sont pas sans solution. Tout d’abord, il convient de réfléchir, en amont, sur l’organisation du chantier. Cela consiste à optimiser la circulation. Également, les plaquistes doivent penser à l’emplacement de tous les outils. Chaque matériel doit être facilement accessible selon son utilisation. Afin de prévenir tout heurt, un périmètre de sécurité est à installer autour des diverses interventions. Pour le travail en hauteur, les échafaudages, les élévateurs de personnel et les échelles portables sont de mise pour éviter les chutes. Concernant la manutention des charges lourdes, il convient de recourir aux équipements à usage professionnel, comme les chariots roulants, les lève-plaques et les autres élévateurs de charges.
Pour les risques liés à la manipulation des produits chimiques, la priorité est de substituer les produits toxiques. Dans cette optique, on privilégie les matériaux prédécoupés. Par ailleurs, il est important de lire attentivement la fiche des données de sécurité ou FDS de chaque produit acheté. Bien sûr, il est judicieux de porter des équipements de sécurité lors de chaque intervention. Également, le plaquiste doit toujours porter un casque de chantier, des chaussures de sécurité, des lunettes et une visière de protection. Il ne faut pas non plus oublier les gants de manutention anti-coupure, les vêtements adaptés aux conditions climatiques et aux travaux, ainsi que les masques anti-poussières. Dans tous les cas, la formation régulière à la sécurité ne doit pas être négligée pour mener à bien ses travaux.

Les box de stockages pour un peu plus de liberté et de confort pendant vos travaux d’isolation maison

Pour les anciens batis notamment, afin de vous permettre de profiter d’un maximum de confort toute l’année, une rénovation en profondeur de l’isolation est de mise. En effet, ces derniers respectent rarement les normes en vigueur actuellement. Pour ce genre de chantier, vous avez le choix entre les mousses polyuréthane dans les murs, les isolations par laines de roches ou laines de verre, ou encore les isolants synthétiques. 

Vider la maison pour un maximum de confort

Pour une rénovation complète de votre maison, vous devez avoir un maximum de liberté de mouvement. On vous conseille donc de vider les lieux intégralement. Cela vous permet aussi d’oeuvre simplement, sans avoir peur de tâcher ou d’abimer vos mobiliers. 

À savoir que les travaux d’isolation peuvent se passer en plusieurs étapes. La première étant d’ouvrir les murs pour atteindre les charpentes et les fondations de la maison. Il importe de placer vos isolants à ces endroits pour un rendu plus esthétique et plus confortable. La mise en place de ces accessoires peut plus ou moins prendre du temps. Tout dépend du genre d’isolant et de la taille de l’espace à couvrir. Et ce n’est qu’une fois toutes les rénovations faites que vous allez devoir remettre en place les placos pour couvrir les murs et vous lancer dans les finitions comme les travaux de peintures et de revêtement en tout genre. 

Louer un box à quelques euros le mois

Le temps de faire toutes ces démarches, inutile de vous lancer dans un contrat de location compliqué.  Pour stocker ses meubles, il suffit d’un box dans un établissement de stockage professionnel. C’est la solution la plus simple et la plus prisée en France. Il faut dire qu’elle est aussi plus modique. Il suffit de quelques euros par mois pour profiter de quelques dizaines de m2. Le prix varie en fonction de la taille des espaces de stockage. 

L’objectif  est simplement de vous permettre de garder vos mobiliers et vos accessoires de décoration. À vous d’empiler les cartons et d’aménager l’intérieur des box comme bons vous semble, histoire aussi d’économiser de la place et du volume, donc de réduire le prix. 

Le contrat de location peut se faire pour quelques semaines ou plusieurs mois, selon vos besoins, et en l’occurrence en fonction de la durée des travaux à faire. Il n’y a plus de délai de préavis. Quand votre bien est prêt, il vous suffit de déménager vos affaires et de rendre les clés de l’espace de stockage. Attention toutefois, toutes semaines ou mois entamés devra être réglés entièrement. 

Choisissez le box de stockage parfait pour la garde de vos mobiliers

Il est possible de réserver en quelques clics votre box de stockage en ligne de nos jours. Choisissez-en un qui soit près de votre maison pour faciliter le déménagement. Quand bien même certains professionnels vous proposent un service professionnel pour le transport de vos affaires, c’est une prestation en sus. Cela pourrait faire augmenter vos dépenses. 

Et prenez le temps de comparer le prix de la location. D’un prestataire à un autre et en fonction de la qualité des services, les propositions peuvent être différentes. 

Date: 02/24/21

Les dispositifs anti fumée, une nécessité pour les restaurants

Au cours d’un instant au restaurant, notre objectif principal est de savourer des plats succulents dans un cadre convivial et de pouvoir découvrir des nouveautés gustatives. Et hormis la qualité du service ou l’agencement design de la structure, la qualité de la nourriture demeure ce qui prime réellement ; bien évidemment. Pour cela, la brigade de cuisine travaille d’arrache-pied pour servir au client des plats dans la tendance du moment mais aussi travaille malgré le flux de client la personnalisation du plat. Et malgré tous ces fourneaux, la fumée ne devrait gêner ni les cuisiniers, ni les clients en salle, d’où la nécessité d’un anti fumée pour un restaurant. Tout comme la propreté est essentielle dans la cuisine d’un restaurant, l’absence de fumée l’est tout autant. Il n’y a pas que les grands restaurants qui sont concernés par ces dispositifs encore appelés filtres à fumer l’absence de fumée, mais tous les établissements de restauration soucieux d’offrir à leur clientèle un moment délicieux, agréable et confortable. Il faut à présent savoir choisir celui qui apportera le plus de confort au sein de votre restaurant.

filtre fumée restaurant

Les types de filtres à fumée

À chacun son fonctionnement et son principe d’installation, mais un filtre a fumée dans une industrie ou un restaurant sert à assainir l’air de façon continuelle, pour le débarrasser des particules nocives émanant des huiles et autres ingrédients utiles aux préparations. Pour cela, vous avez le choix entre un filtre électrostatique, un filtre à lamelles, un filtre à charbon actif et un filtre à maille métallique. Pour plus d’informations à leur sujet, nous vous recommandons vivement de parcourir le site https://stark-industries.fr/ dans lequel vous trouverez tous les détails qu’il faut pour mieux comprendre chacun de ces filtres a fumée. Vous pourrez enfin approfondir vos recherches vers les différents modèles de votre type de filtre préféré, et ainsi sauvegarder l’image de marque de votre restaurant.

Isoler les combles afin de se retrouver en confort dans la maison

Les travaux d’isolation sont utiles pour nous mettre en confort à la maison. Nous avons plusieurs parties qui méritent d’être isolé. Tout dépend de la surface du comble, mais on a plusieurs moyens de l’isoler.

Réussir le travail d’isolation des combles

Isoler les combles signifie boucher les entrées de l’air du côté du plafond. Cette petite différence entre la toiture et le plafond fait entrer de l’air dans la maison, et au temps d’hiver, cette maison sera invivable. Vous avez plusieurs types d’isolant à votre choix pour réussir ce travail.

Le choix des isolants

Si les combles sont très spacieux, pourquoi ne pas en faire un grenier et y déposer des meubles inutilisables ou autres, mais dans ce cas, que le sous-plafond soit solide.

Pour un comble de quelques centimètres, nous avons les lièges bien sélectionnés, servant à garder la chaleur ou le froid pour l’équilibre de la température à l’intérieur de la maison.

Pour un comble plus épais, on adopte de la laine minérale, en roche ou en verre. Enfin, tout dépend de la capacité de résistance des occupants au niveau de conditionnement allergiques.

Le polyester est également une bonne matière d’isolant pour les combles. Il est facile à manipuler et nous offre une bonne aération à l’intérieur de la maison.

Pour des maisons qui sont implantées dans les régions plus ou moins froide, un isolant en panneaux de bois est le plus conseillé. Le travail de son installation risque d’être un peu compliqué, donc une collaboration avec un expert est sollicitée.

Les étapes des travaux

Choisissez un isolant qui correspond à l’état de vos combles, et il faut bien sélectionner les matières qui ne sont pas pourries. Relevez l’humidité de ce comble avec un appareil spécialisé en cette tâche, avant et après le travail. Si vous utilisez de la laine comme isolant, utilisez un souffleur pour bien éparpiller la matière et de bien la niveler.

Une fois que les isolants sont éparpillés, assurez la finition en vérifiant l’efficacité du résultat du travail.

L’isolation dans le monde de la construction

Il y a plusieurs manières d’isoler une maison, mais l’idéal est de le faire avec la phase de la finition du travail. La raison est de permettre à cette maison d’avoir toutes les qualités requises pour une maison confortable avec une bonne ambiance de vie.

Le but de l’isolation de la maison

Cette maison peut être construite de la meilleure façon qui soit. Elle doit se munir de ses ouvertures pour faire entrer la lumière naturelle chez soi, et aussi pour une bonne circulation d’air. L’isolation de la maison permet de garder la température à l’intérieur aussi stable et agréable. Pour cela, on élimine toute entrée d’air extérieur de la maison en posant une infrastructure bien établie. Et puis on installe un système de ventilation pour aérer la maison, surtout la nuit.

Comment se déroule l’isolation ?

Si c’est une nouvelle construction, l’idéal est de poser les isolants, entre les murs. De changer les ouvertures par une baie vitrée et puis, les fenêtres en aluminium avec des volets coulissantes par exemple. Pour la toiture, on dépose également un système d’isolation en posant des matières adéquates. Pareillement, pour le sol qui peut également être source d’instabilité de température dans la maison, surtout en hiver. De tous ces travaux, on peut constater que la maison est bien protégée contre le coup de vent et la pluie, mais qu’en est-il de la chaleur ?

En effet, les rayons du soleil sont très utiles dans une maison, mais dommage qu’il ne réchauffe pas cette maison jusqu’au matin. Dans ce cas, le coup de la cheminée, ou de chauffage a son importance.