05 matériaux écologique pour une bonne isolation de votre maison

L’isolation est un paramètre clé lorsque vous enclenchez les travaux de construction de votre maison. C’est grâce à elle que vous tiendrez tout l’hiver ou tout l’été. Comment choisir le bon matériau ? Découvrez dans cet article, 05 matériaux respectueux de l’environnement et à la fois d’excellents isolants.

La paille

Il est rare de penser à elle tout de suite. Pourtant, elle est un matériau isolant. De plus, elle est peu onéreuse, car elle provient des débris d’agricultures (tiges de céréales). Si vous voulez faire des économies tout en ayant droit à une bonne isolation, la paille est une alternative sure.

La fibre de bois

La fibre de bois est le résultat du recyclage des bois de forêts. Elle peut être utilisée aussi bien pour une isolation d’intérieur que d’extérieur. C’est pourquoi elle est qualifiée d’isolant polyvalent. Un aspect qui vous plaira à coup sûr, la fibre de bois n’est pas consommée par les insectes lorsqu’elle est utilisée comme un isolant. Cela est dû au fait que le bois soit dépourvu de sucre lors de sa cuisson. Vous pouvez y faire recours, car ce type d’isolation est efficace et durable.

 

La ouate

C’est un matériau également issu de recyclage. Elle provient des papiers journaux, des débris de papeterie, etc. Isolant thermique, elle est aussi reconnue pour être un isolant acoustique. Afin de la préserver des attaques de rongeurs et de la prolifération des moisissures, elle est traitée en amont avec du sel de bore. La ouate est beaucoup plus utilisée pour les toitures. Si sa mise en œuvre est bien faite, elle constitue un isolant très intéressant.

La laine de chanvre

C’est un matériau 100% écologique. En effet, de sa culture jusqu’à sa récolte, elle ne pollue aucunement l’environnement. Zéro pesticide à utiliser, encore moins d’insecticides. De ce fait, elle n’appauvrit pas le sol l’ayant accueilli. Bien au contraire, elle y apporte une plus-value : des minéraux. Utilisée comme isolant, elle est résistante et durable.

Le liège

Comme son nom l’indique, il provient des chênes. Sa mise en œuvre n’est pas complexe. Son point fort est qu’il peut être utilisé aussi bien pour des travaux de construction que pour des travaux de rénovation.

Soyez écocitoyen en choisissant l’un de ces matériaux.

Zoom sur la prévention des risques professionnels dans le métier de plaquiste

plaquiste

Un plaquiste est généralement missionné pour effectuer des travaux d’aménagement, de finition intérieure ou d’isolation. Durant l’exercice de son métier, ce spécialiste est exposé à un certain nombre de risques. Ces derniers sont souvent à l’origine de graves accidents du travail ou maladies professionnelles. D’où l’importance de suivre quelques mesures de prévention.

Quels sont les principaux risques liés au métier de plaquiste ?

Alliant esthétique et technique, le métier d’un plaquiste séduit plus d’un. Effectivement, les bonnes raisons d’aimer cette profession ne manquent pas. Cependant, comme toutes les autres fonctions, celle-ci comporte différents risques. Par exemple, la pose des laines d’isolation ou des plaques de plâtre peut entraîner des chutes de hauteur. La manipulation de certains produits présente également quelques dangers, comme l’inhalation des composants, et éventuellement, des lésions oculaires. Il y a aussi l’exposition chimique aux produits de collage, de scellement et de jointement. De même, ce professionnel doit faire face au bruit lors du sciage des panneaux, de la fixation des ossatures métalliques ou du clouage.
Par ailleurs, parmi l’outillage du plaquiste, certains matériels peuvent causer des blessures. C’est, entre autres, le cas des outils de coupe ou de perforation. De plus, cet artisan s’expose aux vibrations lors du maniement des équipements vibrants. Ce qui risque de provoquer des atteintes pathologiques ostéoarticulaires. Ces dernières touchent, notamment, la colonne vertébrale et les membres supérieurs. Les dangers encourus sont donc gravissimes. En outre, les manutentions récurrentes des plaques lourdes peuvent occasionner des troubles musculo-squelettiques. Ce problème peut également survenir en cas de mauvaises postures au travail.

plaquiste

Quels sont les équipements de protection nécessaire pour un plaquiste ?

Toutes ces nuisances, liées au métier de plaquiste, ne sont pas sans solution. Tout d’abord, il convient de réfléchir, en amont, sur l’organisation du chantier. Cela consiste à optimiser la circulation. Également, les plaquistes doivent penser à l’emplacement de tous les outils. Chaque matériel doit être facilement accessible selon son utilisation. Afin de prévenir tout heurt, un périmètre de sécurité est à installer autour des diverses interventions. Pour le travail en hauteur, les échafaudages, les élévateurs de personnel et les échelles portables sont de mise pour éviter les chutes. Concernant la manutention des charges lourdes, il convient de recourir aux équipements à usage professionnel, comme les chariots roulants, les lève-plaques et les autres élévateurs de charges.
Pour les risques liés à la manipulation des produits chimiques, la priorité est de substituer les produits toxiques. Dans cette optique, on privilégie les matériaux prédécoupés. Par ailleurs, il est important de lire attentivement la fiche des données de sécurité ou FDS de chaque produit acheté. Bien sûr, il est judicieux de porter des équipements de sécurité lors de chaque intervention. Également, le plaquiste doit toujours porter un casque de chantier, des chaussures de sécurité, des lunettes et une visière de protection. Il ne faut pas non plus oublier les gants de manutention anti-coupure, les vêtements adaptés aux conditions climatiques et aux travaux, ainsi que les masques anti-poussières. Dans tous les cas, la formation régulière à la sécurité ne doit pas être négligée pour mener à bien ses travaux.

Les essentiels à savoir sur les assurances en construction

constrcution

Se lancer dans des travaux dans le domaine du BTP n’est pas une mince affaire. Dans le cadre de leur réalisation, il est important de tout confier à un vrai professionnel. Même pour la souscription aux diverses assurances, on doit se fier au bon courtier. On bénéficie ainsi des meilleurs conseils avant toute souscription.

Pourquoi faire appel à un courtier ?

L’intérêt d’une assurance est d’apporter la protection face à tous les risques d’événements qui se produisent indépendamment de la volonté de l’assuré. Avant d’entamer des projets de construction, il est conseillé de recourir aux services d’un courtier assurance construction. Prendre le risque de signer un mauvais contrat est inutile. Il suffit de bien s’informer et de travailler avec un professionnel. Étant donné qu’il existe énormément de possibilités, choisir la meilleure option ne peut être que bénéfique pour les artisans et le propriétaire. En cas de sinistre décennal, ils touchent ainsi une indemnisation rapide sans attendre une éventuelle décision de la justice.

Parfois, les gens ont peur de se faire arnaquer. Pourtant souscrire à une assurance est un filet de sécurité à portée de main. De plus, à titre d’exemple, lorsqu’une construction ne bénéficie pas d’assurance dommages-ouvrage, cela peut entraîner des procédures pénibles en cas de revente de la maison. Cela dit, le fait d’être couvert donne aussi une certaine assurance au niveau mental dans l’accomplissement des travaux. Par ailleurs, il est à préciser qu’on obtient des avantages lorsqu’on fait appel à un bureau d’étude spécialisé pour l’étude du sol. On remarque une remise de taille importante pouvant aller jusqu’à 50% au niveau de la cotisation. Couvrir les risques liés à la construction est donc une recommandation et une obligation. Il s’agit d’un facteur majeur pour pouvoir travailler dans les normes. On doit tout simplement travailler avec un bon courtier pour qu’il sélectionne les meilleurs produits et offres.

Pourquoi souscrire à une assurance ?

Que l’on soit un professionnel dans la construction de maison pour particulier, architecte ou maître d’œuvre, souscrire une assurance adaptée est fortement recommandé. Il y en a même qui sont obligatoires selon le cas. L’assurance se définit comme un service qui fournit une prestation financière ou autres, en cas de risque. Elle vise à protéger et à apporter un sentiment de sécurité aux hommes. De ce fait, on protège à la fois l’homme et tout ce qui le concerne. C’est-à-dire ses propriétés et ses biens aussi. Dans ce cas, on distingue l’assurance individuelle, l’assurance collective et l’assurance d’activité. Ces deux dernières catégories d’assurance concernent ceux qui travaillent dans le milieu de la construction et ceux qui en sont propriétaires.

Dans la construction d’un bâtiment, les artisans sont face à de nombreux risques sur leur chantier. À cet effet, il existe quelques assurances qui sont obligatoires selon la loi. Dans cette catégorie, on distingue notamment l’assurance responsabilité civile décennale, la garantie décennale et l’assurance dommages-ouvrage. Dans tous les cas, ces assurances doivent être souscrites avant le démarrage des travaux. Selon les intervenants et selon la nature des travaux à réaliser, il existe également d’autres assurances qui ne sont pas obligatoires, mais indispensables. Il y a alors énormément d’éléments à prendre en compte avant de choisir telle ou telle assurance.

 

La ponceuse, un des appareils qui intervient en construction

Tout bricoleur qui souhaite atteindre un niveau de rendu dans son travail se doit de posséder les meilleurs appareils et outils qui soient sur le marché. Le bricoleur est quelqu’un de multitâches qui se cultive soit professionnellement soit de manière autodidacte, et qui a acquis un savoir-faire multiple. Les outils, accessoires et appareils que ce dernier utilise ne sont pas circonscrits, c’est-à-dire qu’il n’y a pas une boîte à outil spécifique au bricoleur, car il tout dépend de ce dans quoi il s’engage comme travaux. 

De tous les outils qu’il pourrait et devrait avoir à sa disposition, on ne peut les compter, car il y en a énormément, mais celui dont nous allons parler ici est tout aussi important, il s’agit de la ponceuse, voir les meilleurs appareils. Dans son champ d’action, la ponceuse est très efficace et offre un travail de qualité à qui s’est le manier acte tacte. 

La ponceuse, un outil indispensable 

C’est un appareil qui est le plus souvent utilisé par les professionnels de plusieurs domaines, mais vous pouvez également l’avoir chez vous en cas de besoin, en passant par le lien d’accès ci-dessus pour acheter un d’entre eux. Ce guide d’achat vous présente les meilleurs appareils actuellement en vente sur le marché, des appareils de choix qui se chargeront de poncer toutes les surfaces nécessaires afin que le rendu soit tel que vous l’avez espéré. Ponceuses électriques, excentriques, il y en a pour tous les goûts.

Il est important, que vous soyez un amateur de bricolage, ou un professionnel aguerri, de travailler avec le matériel qui convienne. Tout le monde apprend alors pourquoi pas vous? Trouvez déjà la ponceuse qui vous convient grâce aux informations et caractéristiques de chacune d’entre elles. Si vous êtes hésitant, lisez les conseils sur « comment choisir sa ponceuse à bande » et vous saurez quoi faire par la suite.

 

Consstruction écologique : quels materiaux utilisés

log-cabin-1594361_640

La nature est pleine de ressources pour pour entreprendre les constructions écologiques. En effet, les matériaux sollicités pour les maisons écologiques sont examinés avant d’être utilisés. Ils sont respectueux de l’environnement. La fabrication de ces  matériaux est moins polluante que celle des autres matériaux de constructions. Avant de lancer un chantier, il est important d’évaluer les travaux à faire avec un professionnel. Devis Adika est un site où vous pouvez avoir un devis sur le gros oeuvre, les finitions, et les autres travaux de construction.

3 matériaux pour les constructions écologiques

La brique de terre compressée : il s’agit d’une brique de terre crue, mélangée de l’argile de sable, du ciment ou de la chaud. Pressé, ce mélange est moulé et séché avant d’être utilisé pour les construction. Les briques de terre compressées, il y’a longtemps qu’elles sont utilises dans la construction des maisons. Ce materiau permet de reguler la circulation de l’air pour éviter l’humidité dans la maison. Construire une batisse avec cette brique est tres difficile à  cause de la rarete de ce materiau, mais il n’en demeure pas moins qu’il est un matériau écologique.

Le bois : lorsqu’on parle de maison écologique, on pense d’abord au bois. C’est le meilleur matériau de construction dont les déchets de sont en rien polluants pour la planète. Dote d’une structure cellulaire assez particulière, le bois permet d’economiser l’energie dans la construction. En effet, avec le bois, on peut bien isoler la maison et reduire les fluctuations de temperatures. Il est aussi tres efficace contre le bruit. Le bois est facile à  entretenir et résiste bien aux intempéries et à l’usure. Le bois est non seulement non allergique, mais on le trouve partout et facilement.

Les bottes de paille : c’est un materiau qui etait utilisé quand on était en manque de bois. C’est un matériau peu coûteux mais qui respecte l’environnement. La maison en faille est certes écologique mais laisse beaucoup de personnes dubitavies sur sa solidité.

Les moyens de financer des travaux dans une maison.

Quand on achète une maison, nous pouvons donc être amené à faire différents travaux tout au long de notre vie dans celle ci. En effet, les goûts et les besoins changent. Nous pouvons avoir besoin d’une chambre au rez de chaussé quand nous avons du mal à monter les escaliers ou bien faire des travaux de rafraîchissement, tout simplement. Mais dans ce cas, comment financer les travaux, quand nous n’avons pas beaucoup d’argent à ce moment de la vie ? Nous allons voir cela ensemble.

Faire une cagnotte en ligne.

Comme vu sur le site de CDR Business, vous pouvez en effet faire une cagnotte en ligne. Cela permet donc à vos amis et a votre famille de vous aider dans ce moment difficile. Ils pourront donc mettre l’argent qu’il souhaite pour vous aider. En contre partie, n’oubliez tout de même pas à les inviter pour l’inauguration des nouveaux travaux fait dans votre maison ! Cependant, le seul petit point négatif que l’on peut voir à cela, c’est que la plupart des cagnottes prennent un pourcentage. Ce qui est normal, me direz vous, il faut bien que ses sites fonctionnent. Mais, du coup, il faut donc se renseigner au préalable du montant du pourcentage qu’ils prennent avant de vous engager sur une cagnotte.

Demander un prêt à la banque.

Vous pouvez également demander un prêt à votre banque. Il faudra pour cela, prendre rendez vous avec votre banquier afin qu’il puisse voir avec vous les capacités de remboursement que vous avez. Si vous n’avez pas les capacités, la banque ne pourra bien entendu pas vous prêter cet argent.

Sinon, la seule solution possible sera de mettre petit à petit, tout les mois de l’argent de côté pour pouvoir faire les travaux. A vous donc de savoir comment vous organiser, pour pouvoir réussir à financer des travaux dans votre maison.

Des règles importantes de sécurité dans la construction

La sécurité

La sécurité est de rigueur et la prévention quasi obligatoire sur les chantiers de construction de par le monde. Si vous n’avez pas d’information sur comment se comporter, ce qui est pratiquement impossible, voici tout de même de règles à savoir :

  • Evitez les zones dangereuses

Assurez-vous que votre zone de travail est sûre. Sachez ce qui se passe autour de vous. Soyez vigilant. Selon les statistiques du HSE, 14 % des décès dans le secteur de la construction ont été causés par l’effondrement ou le renversement d’un objet, et 11 % par le choc d’un véhicule en mouvement.

Ne travaillez pas en hauteur sans garde-corps appropriés ou autre dispositif de prévention des chutes. N’entrez pas dans des tranchées non soutenues. Assurez-vous d’avoir un accès sûr. Ne travaillez pas sous des charges de grue ou d’autres opérations dangereuses.

La sécurité

  • Signalez les défauts et les quasi-accidents

Si vous remarquez un problème, ne l’ignorez pas, signalez-le immédiatement à votre supérieur hiérarchique. Remplissez un rapport de quasi-accident, un rapport d’incident, ou informez simplement votre supérieur hiérarchique. 

Des mesures ne peuvent être prises rapidement que si la direction a été informée du problème. Plus vite les problèmes sont résolus, moins il y a de chances qu’un accident se produise.

  • Ne manipulez jamais les équipements

Si quelque chose ne fonctionne pas, ou ne semble pas correct, suivez la règle numéro 7 et signalez-le. N’essayez pas de forcer ou de modifier quelque chose, si vous êtes formé pour le faire ou si vous êtes censé le faire.

N’enlevez jamais les garde-corps ou les traverses d’échafaudage. N’enlevez pas les garde-corps des machines. N’essayez pas de réparer un équipement défectueux, sauf si vous êtes compétent pour le faire. 

  • Utilisez le bon équipement 

Un seul outil ne convient pas à tous.  L’utilisation de l’outil adéquat pour le travail à effectuer permettra de l’effectuer plus rapidement et, surtout, de manière plus sûre.  Avant de commencer, vérifiez visuellement que l’équipement est en bon état et qu’il peut être utilisé en toute sécurité. 

N’utilisez que du matériel de 110 V sur le chantier.  L’équipement 240v est strictement interdit sans autorisation préalable de la direction et ne sera utilisé que si aucune alternative 110v n’est disponible et que des précautions de sécurité supplémentaires sont prises.

Faire une extension de maison, comment ça se passe ?

J’ai acheté ma maison à Nangis, il y a maintenant quelques années. J’avais envie de me trouver un endroit calme mais non loin de Paris, pour être facilement dans la capitale. C’est pour cela que j’ai choisi cette ville.
J’ai acheté donc ma maison il y a un moment, cependant, j’ai besoin d’une chambre supplémentaire au rez de chaussés. Nous accueillons mes parents, pour qu’ils puissent ne pas se retrouver en maison de retraite. C’est pourquoi, j’ai donc décidé de faire une extension de maison, afin de pouvoir organiser cela. Celle-ci ne servira pas juste pour mes parents, mais également pour moi, pendant mes vieux jours. Je trouve donc que l’idée est bonne et qu’elle me sera vite rentabilisé.

Mais s’organiser pour cela, comment ça se passe ?

Tout d’abord, il m’a fallu demandé un permis de construire. Je ne peux le faire sans cela. En effet, si je ne demande pas de permis de construire on peut me demander de retirer cette partie par la suite. Ce ne sera pas conforme.

Concernant la construction, pour ma part, j’ai préféré tout faire faire. Cela permet donc d’être couvert en cas de soucis. Bien évidemment, si vous le pouvez, n’hésitez pas à le faire vous même ! Cependant, des choses comme les évacuations d’eaux ou bien l’électricité, il est mieux de le faire faire par un artisan. J’ai personnellement, trouvé un artisan éléctricien à Nangis vraiment très bon ! Il m’a donc tout fait très proprement et il est vrai que je n’ai jamais vu quelqu’un travailler avec autant de professionnalisme !

N’oubliez tout de même pas, après cette construction, de contacter votre assurance. Votre maison est assuré pour un certains nombre de mètre carré. Donc il faut absolument que cela soit conforme à la nouvelle surface de votre maison. Si vous avez prévu tout cela, vous êtes donc bon pour profiter de votre nouvel intérieur !